Photo Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz (Lemonde) est né en 1936 à Sao Paulo. En 1956, le jeune homme intègre une école de management à Sao Paulo ; il en sort diplômé. Enfant, il s’est entrainé aux arts martiaux dans le but de ne plus être un souffre-douleur. Les gosses de son entourage considèrent Abilio Diniz comme leur souffre-douleur pendant son enfance.

Autrefois joueur de foot, ayant également pratiqué la boxe et la capoeira, Abilio Diniz reste un athlète accompli qui commence chaque jour par un entraînement sportif. Convaincu des bénéfices du sport, il met en place des salles de sport au sein hypermarchés GPA et incite ses employés à prendre part aux marathons sponsorisés par le groupe. Fondateur du groupe d’Audax, destiné à déceler les jeunes potentiels, Abilio Diniz appartient aussi au comité consultatif du São Paulo Futebol Clube.

Selon l’hebdomadaire brésilien "Epoca", l'entrepreneur compte parmi les 100 célébrités les plus influentes au sein du sous-continent brésilien. Abilio Diniz est devenu l’un des hommes les plus puissants du sous-continent Brésilien. D'après "Forbes", la richesse de l'entrepreneur est évaluée à près de 4 milliards de dollars et fait de lui le 10e personnage le plus riche du Brésil. Avec pour buts d’augmenter la performance des services publics et de rendre compétitives les entreprises brésiliennes, la Chambre de Politique et de Compétitivité, gestion et performance accueille Abilio Diniz au cours de l'année 2011.

La collaboration avec le groupe Casino, un chapitre inachevé

Dès 2012, le groupe Casino contrôle Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est effectif et Abilio Diniz abandonnera la présidence du conseil d'administration quelques semaines plus tard. Le chef d'entreprise cède 1 milliard de dollars d’actions au groupe Casino et promet de concéder le contrôle du groupe Pão de Açúcar sept ans plus tard au directeur de général de Casino. En 2011, Abilio Diniz veut saisir l’opportunité de faire de son groupe le n°2 mondial du secteur de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil.

Abilio Diniz, un chef d'entreprise qui a traversé les crises

Le plan de sauvegarde draconien élaboré par Abilio Diniz permet de sauver le groupe Pão de Açúcar, qui cède les activités qu'il possède au Portugal, ferme un tiers de ses supermarchés et congédie vingt mille salariés. Durant de la présidentielle de 1989, un groupe "d'extrême gauche" séquestre le chef d'entreprise. Libéré après 7 jours de captivité, il va rester affecté par cette expérience. Au cours des années 90, alors que le pays est en période de crise économique, le Grupo Pão de Açúcar dirigé par Abilio Diniz affronte d'importantes difficultés financières.

En portant sa participation dans le capital de Carrefour France à plus de 5% des actions, la société d'Abilio Diniz devient le 4e porteur d'actions du géant de la distribution. En décembre 2014, Peninsula, une société d'investissement créée par les Diniz, annonce son entrée au capital de Carrefour Brésil, à hauteur de 10%. Abilio Diniz consacre son temps à Brasil Foods et recherche de nouvelles perspectives d’investissement depuis son retrait du groupe Pão de Açúcar.

Les articles