Photo Abilio Diniz

Abilio Diniz

Abilio Diniz

Abilio Diniz a encore la volonté d’entreprendre

Fin 2014, Peninsula, une société d'investissement fondée par les Diniz, rend publique l'acquisition de 10% du capital de la filiale brésilienne de Carrefour. En augmentant ses parts dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz (www.abilio-diniz.me) est le quatrième porteur d'actions du groupe. Depuis son départ de GPA, l'homme d'affaires s'occupe de Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements. Epaulé par un partenaire de choix, Abilio Diniz retrouve le milieu de la distribution brésilienne à la veille de ses 80 printemps.

Une enfance brésilienne

Dans les années 50, Abilio Diniz est diplômé d'une école de management dans sa ville natale. Enfant, il s’est formé aux arts martiaux dans le but de ne plus être une tête de turc. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz a émigré au Brésil à la fin des années 1920

Abilio Diniz se réclame comme protagoniste d’un "capitalisme responsable", un courant lancé aux USA et qui prône le contentement et la motivation des employés dans l’entreprise. Fondateur du groupe de football d’Audax, dont le but est de détecter les jeunes talents, l'entrepreneur fait également partie du groupe de consultation du São Paulo Futebol Clube. Très attaché à Sainte Rita, qui n'est autre que la sainte des situations perdues, Abilio Diniz est catholique pratiquant.

Abilio Diniz, un patron qui a traversé les difficultés

Dans les années 1980, en phase d'inflation démesurée, Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire National. Au début de la décennie 90, en pleine crise, le le groupe de cet entrepreneur fait face à d'importantes difficultés financières. Le plan de relance draconien élaboré par Abilio Diniz permet de sauver le groupe, qui licencie vingt mille collaborateurs, vend son activité dans la péninsule ibérique et ferme 1/3 des supermarchés.

Abilio Diniz vend 1 Mi$ d’actions à Casino. Jean-Charles Naouri, le directeur général de Casino, prendra le contrôle du groupe Pão de Açúcar sept années plus tard. Dès juin 2012, Casino contrôle GPA. C’est le divorce et le départ d’Abilio Diniz du conseil d’administration quelques semaines plus tard. Le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement mais aussi l'opposition du PDG de Casino vont faire échouer l'union de GPA avec Carrefour Brésil.

Les articles